Les artistes audio japonais de Naquyo utilisent d&b Soundscape pour créer une « distorsion temporelle » immersive à Kyoto.

Le collectif japonais Naquyo, composé d'artistes sonores immersifs de renommée mondiale, est monté sur la scène du Rohm Theatre de Kyoto pour un spectacle live de sons enregistrés sur le terrain, synthétisés et joués en direct, conçus pour transporter le public à Kyoto vers l'an 800. À l'aide d'un système de sonorisation d&b audiotechnik et de la technologie d&b Soundscape, ils ont comblé le fossé entre ingénieur du son et artiste sonore créatif pour faire se fondre des sons anciens avec des technologies futuristes au sein d'une expérience audio sur 360°.

Le projet a été conçu et réalisé par le compositeur d'ambiance Kazuya Nagaya et le joueur de shō (instrument à anche japonais) Katsuhiko Orii, avec l'artiste audiovisuel Junichi Akagawa et le danseur Kou Yamamoto (nouseskou).

La clé pour recréer ce qu'un habitant de Heian-kyō entendait il y a tant d'années était d'immerger un public dans un paysage sonore à 360°. Le public a été invité à s'asseoir en cercle sur la scène du théâtre Rohm, autour des artistes. Pour s'assurer que chacun entende les sons ambiants, les chants et les cloches avec une précision extrême, une solution de mixage sonore orientée objet était nécessaire, ainsi qu'un logiciel sophistiqué d'émulation de salle et un ensemble d'enceintes conçu pour immerger l'auditeur.

Lors de la phase de pré-planification, Mutek JP a présenté l'équipe créative de Naquyo à d&b audiotechnik à Yokohama, où Shozo Doi, responsable des ventes et du développement du marché chez d&b audiotechnik Japon, Yo Kato, spécialiste EAS (formation et soutien aux applications), et l'équipe de Treasure Island, loueur japonais de d&b audiotechnik, leur ont fait une démonstration. Ensemble, ils ont conçu le système qui constituerait les bases audio du spectacle.

Au cœur du système d&b Soundscape se trouvait le moteur de signal DS100, un système audio basé sur une matrice de signaux compatibles Dante. Le système principal se composait de 16 enceintes 2 voies T10 d&b de la série T avec 2 haut-parleurs de 6,5 pouces et un moteur de compression de 1,4 pouce, utilisées dans une configuration à source ponctuelle. Elles étaient réparties de manière régulière autour du public. En outre, quatre T10 ont été suspendues comme enceintes de plafond au-dessus de la tête des spectateurs.

Les caissons de graves d&b de la série V étaient des V-SUB cardioïdes de 18 pouces, un sur chacun des quatre côtés. Ceux-ci étaient alimentés par des amplificateurs quatre canaux D20 de d&b, et l'équipe a également utilisé deux DS10, passerelles audio réseau Dante-AES/EBU.

« Nous voulions utiliser le même modèle d'enceinte pour toutes les positions en raison de la nature de la prestation, et nous avons choisi la T10 pour sa petite taille et sa puissance », explique Doi-san de d&b. « Les V-SUB ont été choisis parce que nous voulions reproduire des basses naturelles conformes aux attentes du compositeur. »

Les capacités de d&b Soundscape allaient fondamentalement changer l'approche créative des artistes audio pour cette pièce. Les deux modules logiciels de Soundscape, l'outil de positionnement d'objets sonores En-Scene et l'outil d'émulation de salle en ligne En-Space, leur offraient de puissants moyens de modifier et de positionner le son. En-Scene a été utilisé tout au long de la prestation de Naquyo, y compris pour le jeu en live du shō, et appliqué au son des cloches bouddhistes et des enregistrements de terrain pour reproduire un environnement sonore naturel.

En-Space est excellent ; il permet à l'artiste de mieux se concentrer sur la production. Dans la combinaison traditionnelle scène/public, il existe une séparation nette entre les spectateurs et les interprètes. Mais cette fois, bien que nous soyons les interprètes, les sons que nous entendions, les images que nous voyions et l'atmosphère que nous ressentions étaient exactement les mêmes que pour le public.Junichi Akagawa, artiste audiovisuel

La conception sonore était une production live dynamique, comprenant des enregistrements déclenchés en direct et des instruments traditionnels joués sur scène. Les sons sélectionnés ont été programmés pour suivre les mouvements du danseur nouseskou, suivis par quatre capteurs placés sur ses poignets et ses chevilles. Chaque capteur a été utilisé comme un effet unique pour contrôler la position et la hauteur de lecture, au moyen de la plateforme Ableton Max for Live. Sur la base de ces mouvements, le logiciel de programmation visuelle TouchDesigner pour contenu multimédia interactif en temps réel calculait les positions des sons et envoyait les coordonnées au DS100 par protocole de mise en réseau Open Sound Control (OSC), mettant ainsi à jour les positions des sons dans Soundscape.

Tous les sons de la prestation de Naquyo ont été envoyés à En-Scene depuis TouchDesigner, et l'équipe a défini un mode de retard qui a permis de trouver la façon idéale de déplacer chaque son. L'équipe a ensuite utilisé En-Space afin de sélectionner la réverbération optimale pour chaque scène de l'œuvre, en manipulant l'ampleur de l'espace telle que le perçoit le public.

La cohérence naturelle des sons entre les enceintes lorsque les objets sonores se déplacent, ainsi que la réverbération naturelle créée par En-Space et la facilité d'intégration de l'OSC avec d'autres équipements, ont été remarquées. Tous ont également été surpris et ravis de la qualité audio de d&b dans tout le système.Shozo Doi, responsable des ventes et du développement du marché chez d&b audiotechnik Japon

L'expérience a été complétée par une conception de l'éclairage complétant le paysage sonore et les déclencheurs de son, ainsi que par des éléments visuels sur quatre grands écrans suspendus de façon à imiter le nord, le sud, l'est et l'ouest. « Dans une scène, nous avons projeté des images de ces quatre lieux de Kyoto sur les écrans, tout en reproduisant le son brut y ayant été enregistré », explique Akagawa-san. « La plupart des sons des films ont été déclenchés et manipulés par nos mouvements en temps réel, créant une réaction en chaîne complexe mais organique. »

Pour configurer un système Soundscape, il faut d'abord simuler la salle à l'aide de d&b ArrayCalc – l'outil de simulation pour les line arrays d&b, les enceintes colonnes et à source ponctuelle ainsi que les caissons de graves – puis décider des besoins en enceintes et de leur emplacement. En utilisant l'outil En-Scene, l'équipe a pu visualiser les performances acoustiques réelles et perçues dans l'espace.

« C'est vraiment utile pour nous permettre de concevoir en toute confiance le meilleur système Soundscape possible et d'en tirer le meilleur parti », explique Kato-san de d&b. « Dans ArrayCalc, nous avons également pu configurer les amplificateurs et le routage du système DS100. Ce fichier de conception peut ensuite être ouvert dans notre logiciel de commande à distance R1 pour servir à contrôler et à surveiller le système. »

Mutek Japan soutient les artistes sonores qui utilisent d&b Soundscape. « La technologie est un outil indispensable pour explorer la valeur d'un contenu audiovisuel et pour évoluer en permanence », déclare Mutek JP. « La fusion de la musique et de la technologie ouvre de nouvelles possibilités d'expression et de création d'expériences très appréciables.

d&b Soundscape vous permet de « sentir » et de « voir » le son tel qu'il se déroule sous vos yeux et vous offre une expérience sonore totalement nouvelle. Nous pensons qu'en donnant aux artistes l'accès à ce système, nous pouvons créer un nouvel attrait pour la musique numérique et la créativité artistique.Shuichiro Iwanami, directeur général de Mutek Japon

Naquyo – L'univers visionnaire de Heian-kyō a été mis en scène dans le cadre d'une collaboration entre Mutek Japon et le festival mondial d'échanges culturels Kyoto Steam, et produit avec le soutien du département du patrimoine historique de l'Université des arts Uryuyama Gakuen Kyoto.

Applications similaires

Théâtre et opéra

Dans MJ The Musical, la technologie Soundscape de d&b améliore encore la connexion entre les artistes et le public.

Pour créer une expérience audio performante et attrayante, Gareth Owen, deux fois nommé aux Tony Awards pour le sound design et trois fois lauréat des Olivier Awards, s'est une fois de plus appuyé sur la technologie de son immersif Soundscape de...
suite...
Théâtre et opéra

Le Festival Verdi choisit Soundscape pour doter les spectacles d'un son immersif, en intérieur et en extérieur.

Le Festival Verdi 2020 de Parme, en Italie, a offert au public une expérience sonore immersive, à l'intérieur comme à l'extérieur, grâce à la technologie Soundscape.
suite...
Théâtre et opéra

L'emblématique Crucible Theatre de Sheffield exploite la puissance de Soundscape.

PA Systems, partenaire de d&b, a installé un système Soundscape sur 360 degrés. La technologie sonore immersive de d&b s'harmonise parfaitement avec la disposition octogonale des sièges et de la scène, améliorant ainsi l'expérience du...
suite...
Théâtre et opéra

Au Birmingham Rep, les marionnettes de la Ferme des animaux prennent vie grâce à d&b Soundscape.

La nouvelle adaptation théâtrale qu'a faite le Birmingham Rep du roman classique La Ferme des animaux de George Orwell a été accueillie par des critiques élogieuses, avec une conception sonore épique de Tom Gibbons, animée par d&b...
suite...
Théâtre et opéra

Soundscape à l'Opéra de Francfort. Des concepts sonores créatifs pour surmonter ces temps difficiles

En raison des exigences de distanciation sociale, l'orchestre de l'Opéra de Francfort a été déplacé de la fosse vers une zone située dans les coulisses, à l'abri des regards. Grâce à d&b Soundscape et au logiciel En-Scene, les...
suite...
Applications similaires
Toutes les catégories

Applications d&b

Application itinérante ou sédentaire ? En intérieur ou en extérieur ? Petite ou grande ? d&b propose des solutions sur-mesure pour répondre à tous les critères. De plus, le logiciel de simulation dédié optimise la planification de...
voir toutes les applications