La série SL de d&b restitue la dynamique de Marco Borsato dans tout le stade De Kuip.

© Bart Heemskerk 1/3
© Bart Heemskerk 2/3
© Bart Heemskerk 3/3

En mai, le chanteur néerlandais superstar Marco Borsato a interprété son répertoire de tubes incontournables pendant cinq nuits au stade De Kuip de Rotterdam devant 240 000 fans. La dynamique de ses chansons et la vigueur de son interprétation nécessitaient dans ce stade ouvert de couvrir partout la totalité du spectre, ce qui a conduit l'équipe de production à choisir la série SL de d&b.

Borsato est un monument national aux Pays-Bas, avec ses vingt ans de carrière qui lui ont valu de nombreux prix. Il fait partie de ces rares artistes suivis par un public si large qu’il peut se produire cinq soirs dans l'un des plus grands sites de son pays, De Kuip (qui se traduit en français par « la baignoire », le surnom affectueux du stade de Feyenoord), d’une capacité d’accueil de 51 000 personnes.

Peak Audio, partenaire de d&b basé à Utrecht, a été mis au défi de fournir un système capable d'offrir tout le spectre des fréquences dans l'environnement exigeant d'un stade non couvert.

Anthony Kappel a fait office de concepteur de système et d'ingénieur système en chef aux côtés de son collègue Bart Schouten de Peak Audio, qui était le concepteur de système et le chef de projet pour cette série de concerts.

« Ayant adopté très tôt la série SL, nous avons eu l'occasion d'acquérir beaucoup d'expérience avec ces enceintes, et encore plus lors de la conception et de la préconisation des GSL et KSL pour les concerts de Marco Borsato », déclare Schouten. « Nous avons énormément bénéficié des simulations précises que nous avons réalisées à l'aide de d&b ArrayCalc, et nous étions convaincus de pouvoir obtenir le meilleur résultat possible pour un concert dans un stade comme De Kuip. »

En plus du logiciel ArrayCalc, l'équipe a également utilisé ArrayProcessing de d&b pour déterminer avec précision le comportement du line array de la série SL dans toute la zone d'écoute de De Kuip. 

Ingénieur de façade et concepteur de système, Barak Koren déclare : « ArrayProcessing s'est avéré indispensable pour réaliser une simulation exacte lors de la phase de conception, fournissant un outil puissant, en particulier pour l'application des changements de température et d'humidité pendant le concert. »

Koren, Schouten et Kappel ont demandé quarante enceintes GSL8 pour les arrays droite-gauche de façade et quarante autres pour les outfills et les rappels. Elles ont été complétées par une série de KSL8 pour les principaux fly-fills et far-fills. Les GSL12 étaient de service pour les front-fills, avec des SL-SUB positionnés autour du stade. Cent quatre-vingts amplificateurs d&b D80 alimentaient la configuration.

« Le système GSL plus KSL m'a permis de mixer avec énormément de dynamique – des morceaux doux de piano aux majestueux arrangements pop – et de préserver la clarté du chanteur dans toute la salle », poursuit Koren. « Il offrait une grande projection avec un diagramme polaire très régulier hors axe.

Nous avons de plus réussi cela en réduisant au minimum les nuisances sonores à l'extérieur du site, car le stade ouvert aurait pu laisser échapper le son dans le quartier résidentiel voisin. Nous avons obtenu d'excellents résultats et aucune plainte, malgré les niveaux sonores élevés sur site et la couverture complète du spectre. Le seul système capable de répondre à ces exigences est la série SL. »

Les critiques des concerts ont loué les « reprises frénétiques par le public » et les « fabuleuses ballades » de Borsato, notant que la salle sonnait comme « un gigantesque chœur ». 

« Les systèmes GSL et KSL sonnent de façon claire, détaillée et précise dans les basses fréquences », explique Koren. « La couverture était bonne et homogène, d’où un mixage plus facile. Nous avons reçu d'excellentes critiques, donc nous avons probablement réussi notre coup !Le plus bénéfique pour le son dans un stade, ce sont des basses fréquences bien contrôlées. Cela crée une clarté qui donne la possibilité de mixer plus doucement avec le même niveau de sensations. »

Applications similaires

Tournées et concerts

Des coquilles acoustiques virtuelles pour le Festival international d'Édimbourg 2021.

Les restrictions imposées par la Covid limitant l'utilisation des espaces intérieurs, le festival s'est tourné vers d&b Soundscape – et sa coquille acoustique – pour allier les mondes opposés de la musique classique et de la sonorisation.
suite...
Tournées et concerts

L'intégration de DiGiCo et de Soundscape fait briller le 5G Festival Showcase.

Les DiGiCo Quantum 338, avec la nouvelle interface utilisateur Soundscape dédiée entièrement intégrée à la table, étaient au mixage de façade du Brighton Dome et de la Blueroom de l'O2 pour fournir à ces sites un son immersif au travers des...
suite...
Tournées et concerts

Björk est de retour avec d&b Soundscape.

Après une série de spectacles de grande envergure en résidence aux États-Unis, au Mexique et en Europe en 2019, Björk est de retour avec sa tournée Cornucopia (« corne d'abondance »), acclamée par la critique, au Los Angeles Shrine Auditorium et...
suite...
Applications similaires
Toutes les catégories

Applications d&b

Application itinérante ou sédentaire ? En intérieur ou en extérieur ? Petite ou grande ? d&b propose des solutions sur-mesure pour répondre à tous les critères. De plus, le logiciel de simulation dédié optimise la planification de...
voir toutes les applications