Le Centro de Bellas Artes et d&b

1/5
2/5
3/5
4/5
5/5

À première vue, tous les ingrédients d’un projet classique semblaient réunis : un centre artistique multisalles, un projet ambitieux de réorganisation complète de l’infrastructure audio de ce dernier et le budget adéquat. Et par de nombreux aspects, l’aboutissement du projet il y a quelques mois semble justifier la simplicité de cette approche. Mais naturellement, un examen détaillé se montre bien plus révélateur, car la mise en œuvre d’une nouvelle technologie n’était pas ici le seul enjeu. En choisissant de procéder à cette réorganisation, le Centro de Bellas Artes (CBA) de Santurce (Porto Rico) est entré de plain-pied dans le XXIe siècle, mais pour que cela soit possible, il était nécessaire qu’un profond changement culturel s’opère.

« La première chose qui nous a fait réaliser que ce projet allait être différent des autres fut lorsqu’il nous fut demandé, dans le cadre de notre offre de services, d’assembler et de tester le fonctionnement de chacun des trois systèmes audio requis pour les trois salles du Centro de Bellas Artes, ici même à notre atelier de New York, avant de les expédier à Porto Rico. » Concepteur sonore à l’agence SAVI de New York, Michael Cusick a supervisé le projet une fois l’appel d’offres remporté par son entreprise. Lorsqu’il fut approché par Daryl Bornstein, le consultant audio indépendant engagé par le CBA, il lui expliqua que le pré-assemblage allait impliquer la présentation d’une maquette complète, la mise au point du système ainsi qu’une phase de test en présence du client. « Les instructions du client plaçaient la barre très haut en matière de ce que nous devions accomplir en un laps de temps très court, mais leur raisonnement tenait la route : en plus de devoir se familiariser avec une nouvelle technologie, ils n’allaient disposer que de trente jours pour installer, tester et préparer les trois systèmes. »

M. Bornstein a choisi d’utiliser des systèmes d’enceintes d&b audiotechnik pour les trois salles, avec des consoles Midas pour les deux salles les plus grandes et une console Yamaha pour la salle de théâtre de type boîte noire Teatro Experimental. « Très vite, M. Bornstein a décidé d’installer un système en réseau d&b Série J dans la Sala de Festivales, salle présentant une capacité d’accueil de 1875 personnes, poursuit Cusick. La Sala de Drama et ses 775 spectateurs allait quant à elle bénéficier d’un système d&b Série Q, à l’instar de la salle Experimental. Bien que dans le cas de cette dernière, le déploiement ait été relativement peu conventionnel, s’agissant d’une configuration de type quad avec un B4-SUB dans chaque coin de la salle. La salle Festivales a elle aussi bénéficié d’une attention toute particulière au niveau des graves : nous y avons installé quatre caissons de graves J-INFRA au niveau du sol, ainsi qu’un sous-réseau composé de quatre paires de J-SUB au-dessus de l’arche d’avant-scène. Cette importance donnée aux graves est déterminée par le programme du CBA. En effet, en plus des traditionnels concerts d’orchestres, des opéras et des œuvres de théâtre musical, la salle Festivales accueille également de nombreux concerts de salsa pour lesquels une gamme de graves riche et puissante est indispensable.

Considérant que les bureaux de SAVI à New York étaient par trop distants, M. Cusick décida de mettre à profit le réseau de distributeurs d&b et confia à Carlton Audio, une agence de sonorisation basée en Floride, la tâche de superviser le projet sur site. À cette fin, Carlton Audio délégua son ingénieur du son Rodrigo Hererra, surnommé Drago : « Drago est un grand professionnel, très polyvalent et expert en matière de sono live, déclare à son sujet Chris Carlton, fondateur de l’entreprise. En plus de disposer des connaissances requises en matière de consoles numériques et d’être familiarisé avec l’ensemble de la gamme d’enceintes d&b, il présentait l’avantage de parler couramment anglais et espagnol. » « Chris Dietrich était responsable de l’équipe d’installation SAVI sur le site, poursuit M. Cusick. Lui et une petite équipe se sont rendus sur l’île afin d’installer la majeure partie de l’infrastructure de câblage et de préparer les chambres d’amplification avant le début de l’installation physique des systèmes, car ils savaient qu’ils n’auraient en tout et pour tout que trente jours pour travailler. Jason Waggoner a fait le déplacement depuis le bureau d&b de Caroline du Nord pour nous aider à configurer les trois systèmes grâce au programme de réglage suédois WaveCapture. Il nous a également fait profiter de son expertise pour procéder à des réglages poussés dans le hall du CBA. »

« Au final, ça a été une aventure très enrichissante pour le Centro de Bellas Artes, conclut la chargée de mission du propriétaire des lieux, Josephine Marquez. Depuis l’appel d’offres jusqu’à la mise en fonctionnement des systèmes audio, en passant par les phases d’installation et de formation, le projet s’est déroulé sans problème d’aucune sorte. Nous sommes pleinement satisfaits du travail de SAVI et des efforts livrés par toutes les personnes impliquées. Quant à la qualité du son, elle est tout simplement époustouflante ! »

Applications similaires

Salles de spectacle

Des étoiles plein les oreilles avec d&b

Malgré son faible peuplement, l’Australie n’a jamais caché son intention de figurer parmi les meilleurs, quel que soit le domaine envisagé.
suite...
Salles de spectacle

Le Godset, la perle de la couronne danoise, a choisi d&b

Ce n’est pas parce qu’un lieu de concerts est situé dans une petite ville et qu’il affirme son implantation locale et son soutien aux artistes du cru qu’il manque d’ambition ou qu’il est prêt à toutes les concessions en matière de qualité.
suite...
Applications similaires
Toutes les catégories

Applications d&b

Application itinérante ou sédentaire ? En intérieur ou en extérieur ? Petite ou grande ? d&b propose des solutions sur-mesure pour répondre à tous les critères. De plus, le logiciel de simulation dédié optimise la planification de...
voir toutes les applications