d&b amène de la profondeur à l’Hydrophone de Lorient.

La base de sous-marins de Lorient est la plus grande structure édifiée par les Allemands en dehors de leur territoire pendant la Seconde Guerre mondiale. À l’issue de la guerre, après de nombreuses années d’utilisation par la Marine nationale française, l’armée abandonne finalement la base en 1997. L’accord permettant à la ville de Lorient d’investir 5 millions d’euros pour la transformation des nefs 5 et 6 en centre de créativité dédié aux musiques actuelles intervient enfin en 2017 – une reconversion réussie pour un lieu conçu à l’origine pour abriter des engins de mort.

L’imposante structure – rebaptisée l’Hydrophone – abrite cinq studios de répétition et deux régies destinées à l’enregistrement et à la diffusion, mais aussi des bureaux, des loges, des salles de restauration et bien plus encore. Le joyau de ce bijou en béton armé reste sa grande salle de concert d’une capacité de 500 personnes, entièrement équipée d’un système audio line-array Série V de d&b. Le système est entièrement optimisé grâce à l’utilisation de la technologie ArrayProcessing propriété de d&b.

Une seconde salle de concert plus intime, nommée « Le Club », a également été aménagée. Volontairement imaginée pour être moins intimidante, elle est destinée aux jeunes groupes et aux artistes plus confidentiels. L’équipement respecte les mêmes normes internationales avec deux V10 d&b placés de part et d’autre, quatre Vi-GSub et quatre retours de scène M6. Le matériel des deux salles a été fourni par Eurolive, distributeur régional d&b, et installé par la société Galloud Sonorisation, basée à Lorient, spécialisée dans la location et l’intégration.

La Série V offre un rapport taille/puissance idéal pour les salles de l’Hydrophone, tout en restant compacte et discrète d’un point de vue esthétique. La puissance, la directivité et la couverture sont phénoménales. La solution proposée par la concurrence était beaucoup plus volumineuse et complexe à mettre en œuvre pour au final obtenir la même puissance, le choix a donc été facile. Mathias Alonso, responsable et régisseur principal de l’Hydrophone

Pour Mathias Alonso, responsable et régisseur principal de l’Hydrophone, le projet était clair et précis. Il voulait un système audio compact de grande qualité, capable de s’adapter à tous les styles actuels de musique, du rock au folk, en passant par tout ce que l’on peut imaginer entre les deux. « À l’époque, nous utilisions la Série Q, qui sonnait déjà beaucoup mieux que tout ce que j’avais utilisé auparavant », rappelle-t-il. « Lorsque la société de location – Eurolive en l’occurrence ! – est passée à la Série V, j’ai été encore plus impressionné. La puissance générée par un si petit système, associée à la clarté et à la définition du son, surpasse de loin la concurrence. »

Having reviewed a variety of options, Alonso decided that his choices ultimately came down to two brands – d&b and a competing French brand. Alonso contacted d&b’s Thomas Ebran to discuss the possibilities. It quickly became clear that the ideal d&b solution would be the 3-way, 10-inch V-Series.

1/2
2/2

Après s’être intéressé à diverses options, Alonso a finalement réduit sa liste de choix à deux marques : d&b ainsi qu’une marque française concurrente. Alonso est entré en contact avec Thomas Ebran de d&b pour discuter des modalités. Il est rapidement apparu comme évident que la solution la plus adaptée proposée par d&b était la Série V 3 voies de 10 pouces, choix qui convenait parfaitement à Alonso compte tenu de son expérience avec la Série V.

« La Série V offre un rapport taille/puissance idéal pour les salles de l’Hydrophone, tout en restant compacte et discrète d’un point de vue esthétique. La puissance, la directivité et la couverture sont phénoménales. La solution proposée par la concurrence était beaucoup plus volumineuse et complexe à mettre en œuvre pour au final obtenir la même puissance, le choix a donc été facile. »

Alonso souhaitait aussi bénéficier de la technologie ArrayProcessing brevetée par d&b, bien qu’absente du cahier des charges initial en raison de restrictions budgétaires. « Utiliser les algorithmes ArrayProcessing fait une différence que l’on peut tout simplement qualifier de stupéfiante », admet Alonso. « Même en travaillant avec ce qui est déjà un excellent système, configuré et paramétré de manière optimale, lorsque vous l’entendez à nouveau avec la technologie ArrayProcessing en action, c’est le jour et la nuit. Si vous avez le budget pour, car vous devrez doubler le nombre d’amplis, l’opération vaut chaque centime investi. »

Utiliser les algorithmes ArrayProcessing fait une différence que l’on peut tout simplement qualifier de stupéfiante. Même en travaillant avec ce qui est déjà un excellent système, configuré et paramétré de manière optimale, lorsque vous l’entendez à nouveau avec la technologie ArrayProcessing en action, c’est le jour et la nuit.Mathias Alonso, responsable et régisseur principal de l’Hydrophone

ArrayProcessing fonctionne en analysant les performances des line-arrays à un grand nombre de points récepteurs sur tous les plans d’écoute de la zone couverte. Un puissant algorithme de filtrage est directement implémenté dans le logiciel de simulation ArrayCalc de d&b, il optimise l’équilibre tonal du système afin que chaque personne du public bénéficie de la même expérience auditive, où qu’elle se trouve dans la salle. Cette technologie permet également un contrôle précis du niveau sur la distance, qui est défini par l’utilisateur et qui compense les éventuelles anomalies de la salle, notamment les différences de température et d’humidité.

« C’est vraiment le plus incroyable des outils », a déclaré Alonso pour conclure. « Le son est totalement naturel et transparent et vous pouvez entendre chaque détail de chaque instrument sans avoir à tendre l’oreille. Jusqu’à présent, les réactions sont à 100 % positives. Je dirais même que les résultats ont dépassé nos attentes, nous sommes absolument ravis. Un grand merci à tous les membres de l’équipe d&b. Travailler avec d&b et leurs partenaires (Eurolive et Galloud Sonorisation) a été un véritable plaisir et je sais que nous pourrons compter sur eux si nous avons besoin d’aide à l’avenir. »

Applications similaires

Auditoriums

La polyvalence et l’éclectisme selon d&b à L'Auditori de Barcelone

Conçu à l’origine pour l’interprétation de la musique classique, L’Auditori de Barcelone s’est ouvert ces dernières années à des programmations plus variées, en accueillant notamment des étoiles de la pop internationale.
suite...
Auditoriums

d&b fait vibrer Tanglewood toute l’année !

Quand on y réfléchit, il est tout naturel que l’Orchestre symphonique de Boston déménage chaque été pour aller s’installer à l’ouest du Massachusetts, dans une propriété appelée Tanglewood. Le nom sonne comme tiré d’un roman, et pour cause : c’est...
suite...
Auditoriums

L’Orchestre philharmonique de Sverdlovsk met la gamme White de d&b à l'honneur

La salle de concert de l’Orchestre philharmonique de Sverdlovsk se trouve dans la ville d’Iekaterinbourg, à environ 1800 km à l’est de Moscou, juste de l’autre côté de la chaîne de montagnes de l’Oural. Lors de la création de l’orchestre le 10...
suite...
Applications similaires
Toutes les catégories

Applications d&b

Application itinérante ou sédentaire ? En intérieur ou en extérieur ? Petite ou grande ? d&b propose des solutions sur-mesure pour répondre à tous les critères. De plus, le logiciel de simulation dédié optimise la planification de...
voir toutes les applications